Menu
Accueil
Forum
Téléchargements
Membres
Articles
Liens Web
Calendrier
Galerie
Livre d'Or
Recherche
Nous Contacter
Recherche
Recherche avancée
Stats
pages vues depuis le
05/01/2007 : 134658

 · Membres : 19735
 · News : 2
 · Downloads : 0
 · Liens : 1




  Les décorations perdues du Dr. Watson
Catégorie : Aucune
Ajouté le : 05/01/2007 17:56
Auteur : magnum
Lectures : 376
Commentaires : 0 [ Poster un commentaire ]
Note : Non évalué [ Evaluer ]

LES DECORATION PERDUES DU DR. WATSON
Si la campagne procura des décorations et de l’avancement à certains, à moi elle n’apporta que déboires et malheurs.
Arthur CONAN-DOYLE, Une Etude en Rouge, chapitre 1, 1887.


Pauvre Watson. Sérieusement blessé à la bataille de Maïwand, il eut la vie sauve pour seule compensation ! Certains objecteront qu’aux vues des circonstances, c’était déjà pas mal. Il faut cependant comprendre que pour un militaire, une décoration est une récompense et une marque distinctive particulièrement importante. L’armée britannique (comme toutes les armées du monde) a toujours usée de ce moyen pour récompenser ses plus fidèles et ses plus vaillants éléments, notamment au cours de l’épopée coloniale. Parallèlement à la « Victoria Cross » qui récompense les actes de bravoure les plus éminents, il existe de nombreuses autres médailles frappées à l’occasion des diverses campagnes. La campagne d’Afghanistan n’échappa pas à cette règle. Deux médailles commémoratives furent frappées à cette occasion.
L’Afghanistan War Medal:

Cette médaille fut accordée pour faits d’armes à tous les participants de la seconde guerre afghane. Le ruban était vert strié de bandes rouge cramoisi. L’avers représente la reine Victoria couronnée et de profil, portant l’inscription « VICTORIA REGINA ET IMPERATRIX ». Le revers montre une colonne britannique à cheval et un éléphant guidé par son cornac, avec l’inscription « Afghan War » et les dates « 78-79-80 ». Notre exemplaire comporte un fermoir sur lesquel on trouve le nom de Kandahar (participation à cette action).

L’étoile de Roberts:
Cette médaille en bronze en forme d’étoile fut frappée lorsque le dernier soldat britannique quitta Kandahar en 1881. Surmontée de la couronne impériale, on distingue un V, un R et un I pour VICTORIA REGINA IMPERATRIX. Le revers est nu, avec le numéro de régiment du récipiendaire. Le ruban est strié de rouge, blanc, jaune, blanc, bleu. Elle fut confectionnée à partir du bronze des canons pris à l’armée d’Ayoub Khan et fut décernée aux troupes qui participèrent à la longue marche du général Roberts au mois d’août 1880 et délivrèrent la garnison de Kandahar.
Roberts, véritable héros national, devint le symbole du courage militaire. Sherlock Holmes y fait allusion : « la perspective d’un entretien avec Lord Roberts n’aurait pas suscité plus d’émerveillement chez un soldat de deuxième classe que je n’en vis sur le visage de M. Kent »(BLANC).
A l’examen de ces deux médailles, Watson est à nouveau pris d’une curieuse amnésie (probablement les séquelles de ses blessures) puisque dans Une Etude en rouge il affirme que la campagne d’Afghanistan ne lui apporta pas de décorations. S’il est certes exact qu’il n’obtint pas la « Roberts Star » puisqu’il était cloué sur un lit d’hôpital au moment où les troupes de Roberts accomplissaient leur périple, en revanche, il reçut très vraisemblablement l’Afghanistan War Medal puisqu’elle fut discernée à tous les participants de cette campagne. De plus, grièvement blessé à l’épaule, il fut certainement cité à l’ordre de son régiment pour sa blessure. D’ailleurs, il perçut une pension militaire (VALL).

Les Britanniques ne furent pas très avares de médailles à l’égard des participants de la guerre : il fallait à tous prix faire oublier la défaite en mettant en avant le courage et l’abnégation des participants., Le chien Bobbie, mascotte du 66e régiment de Berkshire fut même décoré de la « Victoria Cross », la plus haute distinction militaire anglaise !
Nous connaissons la modestie et parfois aussi les « oublis » que pouvait avoir le bon docteur. De là à penser qu’il obtint aussi cette décoration …

Article paru dans le numéro 4 du Carnet d\\'écrou, janvier 2005, numéro avec un dossier complet sur les Indes Britanniques.

  

Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 2
 · Membres : 19733 [Liste]
 · Dernier : oqekowy
  Qui est en ligne ?
 · Visiteur : 1
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Tribune libre
magnum
05/01/07 17:49
salut a tous micro T'chat ouvert pour les inscrits !
©2009 Les evades de dartmoor